A propos

Isaac ReinaBIOGRAPHIE

Isaac Reina est né en 1968 à Barcelone. Il y commence des études d'architecture en 1986 avant de se tourner vers la mode. En 1991, à la fin de ses études, il travaille aux côtés du créateur Antonio Miro. À partir de 1998, il rejoint Hermès en tant qu'assistant de Véronique Nichanian pour la création des collections Homme. Il y travaillera sur l’ensemble du vestiaire masculin à l’exception des accessoires.

C’est en 2006 qu’il crée sa marque éponyme de maroquinerie et d’accessoires. La première boutique Isaac Reina ouvre ses portes en 2006 dans le Marais, au 38 rue de Sévigné. En 2015, elle est transférée à deux rues de là, au 12 rue de Thorigny, en face du Musée Picasso. Plus tard, en 2018, une deuxième boutique parisienne ouvre ses portes Rive Gauche, au 20 rue Bonaparte. 

COLLABORATIONS

2007 - 2014 Quai de Valmy - www.quaidevalmy.fr
2008 - 2010 Maison Martin Margiela - www.maisonmartinmargiela.com
Depuis 2011 Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne : Accessories tutor
Depuis 2015      Balenciaga - www.balenciaga.com

GENERAL INSPIRATION

Esthétique industrielle, packaging, découpe à l'emporte-pièce, origami...
"Certains maîtres de l'architecture et du design ont particulièrement inspirés mes travaux : Alvar Aalto, Arne Jacobsen, Charlotte Perriand, Pierre Jeaneret, Jean Prouvé, Dieter Rams, Enzo Mari, Naoto Fukasawa, Jasper Morrison, Martin Szkely, Pierre Charpin... mais ma plus grande source d'inspiration est avant tout... la géométrie, tout simplement."

"J’essaie de créer des objets simples, le plus basiques possible, sans prétention. Des objets aux formes quasi-industrielles, une esthétique de produit de masse, mais réalisés artisanalement avec un accent sur la qualité. J’essaie de m’éloigner de l’iconographie traditionnelle utilisée par le luxe. Ce qui compte avant tout : un matériau noble, un processus de fabrication remarquable et le choix des bonnes proportions (des principes élémentaires essentiels mais trop souvent oubliés). Seulement les détails nécessaires. Rien d’autre. La tâche complexe de chercher à simplifier, en permanence. Le concept est peut-être de «non-design» finalement, presque invisible. Je ne cherche pas l’innovation à n’importe quel prix. Prendre le temps de se reposer et de prendre une bouffée d’air frais. Essayer de supprimer les effets, et de garder l’essentiel : la fonction. Tendre vers une forme de beauté simple, naturelle, essentielle."